Aménagement

Mousse acoustique : utilité, fonctionnement, types et prix

Le juillet 29, 2021
mousse acoustique

Vous êtes souvent importuné par les bruits des voisins, des passants ou de la circulation ? Votre maison ne bénéficie pas d’une bonne isolation phonique ? Ce dont vous avez besoin, c’est d’une mousse acoustique. Il s’agit d’un kit qui vous débarrasse de tout écho étranger. Dans les lignes à suivre, cet article vous présente l’essentiel à savoir sur ce sujet.

La mousse acoustique, qu’est-ce que c’est ? 

Une mousse acoustique est un isolant léger qui aspire les sons. Elle est très souvent fabriquée en mélamine, en polyuréthane ou en polyéthylène. Elle est commercialisée sous forme de rouleaux, de dalles ou de panneaux. Ces formes de mousse sont différentes les unes des autres notamment par leurs tailles, mais s’adaptent à toutes sortes de pièces. 

La mousse acoustique résout les problèmes d’insuffisance en isolation phonique. Elle s’occupe également de la réduction du bruit dans votre maison ou entreprise. Elle est compacte et présente souvent des cavités. Elle est également utilisée par des particuliers dans le but d’isoler une pièce dans laquelle ils jouent de la musique. Ils l’utilisent aussi dans l’installation de leur studio personnel.

Quel est son mode de fonctionnement ?

La mousse acoustique avec son poids plume a un rôle d’absorption et de traitement de son. Avec celle-ci, les sons ne sont plus percevables du côté de la cloison, car ils se concentrent sur la paroi isolée de la pièce. Elle peut être utilisée seule ou peut être déposée sur les murs. L’isolant phonique classique ayant un poids bien plus considérable est exploité dans la diminution du bruit venant de l’extérieur (bruit des travaux, des véhicules, etc.). 

Quelles sont les différentes sortes de mousse acoustique ?

Les mousses acoustiques existent sous plusieurs formes. Vous avez ainsi :

Les mousses classiques polyuréthane et alvéolaires

Ces mousses sont sur le marché depuis des dizaines années et ont prouvé leur efficacité. Elles ont une densité qui oscille entre 50 et 150 kg/m3. Grâce à leurs cellules ouvertes (alvéoles), elles aspirent correctement les bruits, qui perdent leur force en entrant dans la mousse. Cette catégorie regroupe les mousses alvéolaires à faces lisses ou planes et les mousses composites (3 fois plus denses) qui diminuent l’accès des sons à travers une barrière.

Les mousses avec une forte performance

Elles sont conçues pour des personnes évoluant dans la composition musicale lourde. Elles filtrent les sons graves grâce à des mousses polyuréthanes. Dans cette classe, on retrouve les mousses alvéolaires et planes qui s’accordent à des complexes élastomères de 5 kg/m². Outre ces mousses, il y a aussi les mousses composites en épaisseur de 50 mm ayant une densité de 7 à 8 kg/m². Les mousses polyéthylène réticulées sont beaucoup convoitées pour leur efficacité, leur rigidité et leur légèreté.

Les mousses imperméables

Les mousses acoustiques ont tendance à absorber l’eau tout comme elles le font avec les sons, mais cela diminue leur efficacité. Il existe donc des mousses étanches dotées d’un caoutchouc qui ne laisse pas entrer les liquides. C’est le cas des mousses polyuréthanes étanches. Elles sont très légères et peuvent aussi être posées en extérieur.

mousse acoustique étanche

Les mousses anti feu

C’est le premier critère de sélection des mousses. Dans ce cadre, les mousses mélaminées à cellules ouvertes sont les plus prisées. Elles sont simples, ne pèsent pas et sont très performantes. Elles sont aussi résistantes à la chaleur et ne produisent pas de fumée toxique.

Les mousses utilisées pour les finitions

Elles conviennent à ceux qui veulent une présentation raffinée et une performance acoustique supérieure. Elles peuvent être sous forme de mousses alvéolaires avec film noir en polyuréthane. Vous pouvez les trouver aussi en mousse à forme de pyramide.

Les mousses exploitées dans le cadre des rénovations

Les anciennes constructions ne bénéficient pas des mêmes normes d’isolation phonique que les maisons plus récentes. Ces vieilles constructions ont alors besoin d’une mousse bien plus spécifique. Pour cela, les fabricants de mousse ont pensé à mettre à leur disposition des isolants acoustiques adaptés.

Comment poser une mousse acoustique ?

Avant de poser votre mousse, vous devez d’abord déterminer la provenance du bruit pour pouvoir l’installer à un endroit stratégique. S’il s’agit des bruits de la rue, vous devez le mettre au niveau de vos murs extérieurs. Mais, si vous êtes dérangé par les bruits provenant du haut de votre toit, vous devez les mettre au plafond. Cette étape est très cruciale pour une insonorisation efficace. Ensuite, vous devez vous servir :

  • D’un autocollant pour coller la mousse à l’endroit approprié (Il vient avec la mousse)
  • D’un système de crochets pour suspendre les plaques de la mousse (disponible dans toutes les surfaces de bricolage)
  • D’une colle du commerce pour mieux fixer la mousse afin qu’elle ne tombe pas.

Ces trois démarches alternatives sont à choisir suivant votre convenance.

Comment s’en procurer ?

Les mousses acoustiques sont de plus en plus recherchées parce qu’elles assurent une parfaite isolation phonique. Toutes les mousses n’ont pas les mêmes effets sur les différents types de sonorisation. Certaines mousses acoustiques absorbent seulement certains types de son, par conséquent elles ont une efficacité limitée. Avant de les acheter, vous devez donc étudier le produit qui conviendra le mieux à votre maison. 

La mousse acoustique est onéreuse parce qu’elle est de haut de gamme. Son prix se retrouve dans la tranche de 10 à 50 euros le m2 et peut aller jusqu’à 100 euros le m2. Ces prix ne sont pas fixes et varient selon :

  • L’épaisseur : les mousses plus épaisses sont plus coûteuses à cause de la solidité qu’elle offre à l’isolant
  • La marque : les grandes marques présentent des produits chers à cause de leur réputation
  • La matière : les matières les plus solides sont bien sûr exorbitantes parce que si la matière est de très bonne qualité, l’isolant ne se dégrade pas d’aussi tôt.

Toutefois, vous pouvez demander des devis à plusieurs fournisseurs et procéder à d’éventuelles négociations.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.